Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un 2e tour qui reste partiellement sous contrôle

Ils et elles ont voté et ...puis après !

Les résultats de cette deuxième joute électorale ont permis à la droite de mettre en valeur sa valeur de résistance tout en limitant la poussée de sa branche d'extrême-droite. Une fois de plus le peuple de gauche aura servi de supplétif pour faire barrage à l'épouvantail RN. Macron avait déjà utilisé en 2022 un tel processus. Il lui avait permis de remporter la présidentielle contre Marine Le Pen. Fort des résultats d'hier, le chef de l’État après avoir rebattu les cartes ne s'en sort  pas si mal que cela. Sans cette technique des désistements gauche-droite cette affaire aurait pu finir en méga catastrophe.

Le Front de gauche peut se réjouir de son résultat, certes pas à la hauteur des attentes populaires. Pour autant rien ne saurait être complètement réglé. Un savant jeu de compromis fait d'accords de partis, de redistribution des cartes et d'utilisation de politiciens avides de marocains va être déployé afin de tenir la distance qui mènera jusqu'aux prochains rendez-vous électoraux. Le centre, les centristes - tiens les revoilà - va redevenir l'alpha et l'oméga du prochain gouvernement. D'habiles dosages seront probablement essayés pour remettre en rang ce peuple avide d'un peu de justice sociale (sic ! un peu mais point il en faut...).

Cette situation, pour le moins ubuesque, ne peut que nous rappeler cette superbe chanson de Léo Ferré : "Ils ont voté et puis après..."

 

Écrire un commentaire

Optionnel