Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vibrations - Page 9

  • Ah, que la guerre est jolie...

    D'après "les calculs effectués tout récemment par le Pentagone, le coût total des guerres antiterroristes menées par les Etats-Unis en Afghanistan, en Irak, en Syrie, en Somalie et en Libye s'est élevée à 6400 milliards de dollars" (source reprise par Le Canard Enchaîné, 25-08-2021).

    Est-ce que cela vous parle ? N'est-ce pas extraordinaire ? Aucune comparaison avec notre petit (euphénisme) budget militaire français qui, à côté, semble bien petit bras... Néanmoins, nos frasques au Sahel reviennent en 2020 à près de 1 milliard d'euros. Autant d'argent dépensé en pure perte qui n'améliore pas les comptes publics et encore moins l'état général des populations...

  • Elections régionales et départementales

    En effet, jamais la participation électorale n'a été aussi faible (1/3). Jamais le désintérêt n'aura été aussi violent, jamais les instituts de sondage ne furent aussi nuls !

    Canard Enchaîné 23-06-2021

     

     

     

     

    Canard Enchaîné (23-06-2021) : "Les électeurs ont beaucoup trop respecté le distanciation électorale"

    Faut-il pour autant s'en réjouir ? D'une certaine façon : oui. Cette situation ne fait que confirmer notre analyse (vieille  de plusieurs décennies) sur un système démocratique caduc et qui, aujourd'hui, semble particulièrement à bout de souffle. Il serait temps que les autoritaires de tous poils cessent de considérer les citoyens comme des "vaches à lait", des "veaux", des moutons... comme on veut ? Certes, nous restons conscients qu'il ne s'agit pas d'une fronde comme nous les aimerions tant. Nous ne sommes pas dupes. La plupart des abstentionnistes ne l'ont pas été par conviction, dommage si ce ne fut pas l'expression d'un mouvement naissant de futurs anars.

    Cette fronde fortement exprimée n'a pas été le fruit du hasard. Les sujets de mécontentement restent nombreux* et justifient ce phénomène assez inédit. Si le vieux monde n'a pas vraiment refait surface, toutefois il semble mieux survivre que ce soit-disant nouveau monde de la Macronie. Ces deux-là n'ont pas de quoi se réjouir car mis bout-à- bout, et avec l'addition des frontistes et autres petits partis, ils ne représentent jamais qu'un tiers des quelques 40 millions d'électeurs.

    Oui, ils n'ont a pas de quoi pavoiser, tout juste à "se tenir à carreau", le temps de l'oubli et de passer ces quelques mois avant que ne reprenne un nouveau cirque électoral. Le système a toujours montré qu'il avait la peau dure. Ceux qui en tiennent les rênes ne sauraient envisager de le céder au peuple. Là-dessus, eux et nous en restons convaincus.

     

    * En "Une" du Monde Diplomatique (juillet 2021), il est souligné que les réformes alimentent l'abstention: "Vos régions, on n'en veut pas"

    elections

    Lire la suite